Les peintures de Marielle Lévêque au Salon du vieux Colombier

PDFImprimerEnvoyer

Rien de plus profond et de plus troublant, de plus tendre et de plus terrible, que l’univers pictural de Marielle Lévêque. Portée par une force puissante, son œuvre se déploie et s’enrichit de tableau en tableau ; comme la vie à son origine, elle foisonne, se rétracte, rebondit, surabonde.

 

Exposition

A travers ses grandes compositions, s’accomplissent des engendrements dont nulle conscience ne saurait témoigner, dans une nuit des temps où frémissent les premières pulsations, les premières reptations, les premiers efforts aveugles pour émerger de l’informe. En cet instant même où la terre ferme s’arrache aux eaux, l’écaille s’envole en plume, la nageoire prend pied,  et d’incertaines créatures s’étreignent en des copulations primordiales.

Exposition

Dans des orages jurassiques traversés d’éclairs, se pressent des élytres et des corolles, méduses à pattes de porcs, fœtus de sirènes, coquillages-cyclopes. C’est par la seule magie de la peinture que l’artiste fait aborder ces êtres aux rivages du vivant dans de luxuriants agencements de consistances, de couleurs, de textures, qui se coagulent en organismes viables. Nulle vision fantastique ou nulle intention merveilleuse, mais un « savoir- laisser-faire », un acquiescement aux forces de la création artistique qui ne sont autres que celles que le cosmos met en œuvre dans le pullulement de la vie.

Exposition

Si elle se prête entièrement à cet accord inconscient avec les énergies de l’univers, Marielle Lévêque met en œuvre bien consciemment les ressources d’un métier très solide et des procédés les plus raffinés des maîtres. Les brasiers de couleur qui s’allument dans ses toiles sont des pigments mélangés et fixés avec talent, ces monstres fugaces captent doucement la lumière dans des glacis savants, ces trous noirs s’ouvrent sous l’effet de patients grattages des couches picturales, ces cristallisations primordiales sont piégées dans des réseaux de traits sûrs et harmonieux.

 

Exposition

Avec exigence, science, et patience, Marielle Lévêque se met résolument au service de la même force universelle qui git dans chacun de ses tableaux que dans le ciel étoilé et dans la mer profonde, selon l’essence même de l’art.

 

Marie Lionnard

 

 

Exposition du 7 mars au 24 mars 2014

Salon du Vieux Colombier, Mairie du VI iéme

78 rue Bonaparte, place St Sulpice, 75006 PARIS

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. tel 06 80 65 63 01
affaires culturelles mairie du 6ième 01 40 46 75 23