So Blue – Louise Lecavalier

PDFImprimerEnvoyer

Présenté lors du festival Séquence danse Paris au Centquatre, la chorégraphe et danseuse Louise Lecavalier signe un nouveau spectacle, So Blue, d’une puissance et d’une profondeur abyssale. Le spectateur retient son souffle devant la performance intense et théâtrale de la danseuse, rythmée notamment par les sons électroniques enivrants de Mercan Dede.

Sa danse, ou plutôt sa transe, prend toute sa signification dans cet espace pratiquement vierge et partiellement éclairé. Le corps ne répond plus de lui, il est guidé par la musique, se transforme et devient animal. Une scène brute et des costumes sobres signé Yso nous révèlent la volonté de la chorégraphe de nous concentrer sur une seule chose : le corps noble et entité unique.

 

So Blue


Changement de rythme, abstraction, le corps est en recherche perpétuelle et se transcende pour ne faire qu’un avec le son et l’espace. Le geste est comme un prolongement de la musique. Un culte du mouvement et du corps mis à nu par une chorégraphie à la fois sauvage et technique.

Puis, c’est la rencontre avec Frédéric Tavernini, incertaine. Les deux danseurs se mesurent, se cernent et finalement se mélangent, tout en souplesse. Un duo contrasté créant une alchimie et une interaction entre deux êtres électriques, à la fois désarticulés et précis, le corps s’exprime à travers le son tribal du XXème siècle : la musique électronique...


Elsa Depardieu


A voir au Centquatre le 2 mars à 16h et les 4, 5 et 6 Mars à 20h30

Au CNN de Roubaix le 8 Mars et à l’Usine de Montréal du 27 au 29 Mars.