Biennale de Lyon

PDFImprimerEnvoyer

Événement majeur pour l'art contemporain de la rentrée, la douzième Biennale de Lyon a ouvert ses portes au public le 12 septembre.

Les deux jours précédents ont été réservé aux professionnels et à la presse avec notamment, le 11 septembre, la présence de France Culture qui programmait les Matins avec Marc Voinchet et l'émission de Caroline Brouet la Grande Table, en direct de la Sucrière, quartier général de la Biennale.

 

Biennale

On compte plus de 150 biennales dans le monde. Celle de Lyon se distingue par le choix de commissaires de haut niveau, par l'implication de nombreux acteurs institutionnels et privés et par son dynamisme. Comparable pour son importance à la Documenta de Kassel ou à la biennale de Sao Paulo, toutes deux beaucoup plus anciennes, on y rencontre les travaux d'artistes en devenir, dont l'expérimentation est filtrée par les commissaires pour donner une image des tendances de l'art le plus actuel.

Biennale

Thierry Raspail, directeur artistique, explique « qu'après avoir été commissaire les trois premières années autour du mot Histoire, il a désigné trois commissaires différents pour les trois sessions suivantes autour du mot global puis trois commissaires encore autour du mot temporalité et c'est avec le mot transmission que s'achève ce quatrième cycle ».

Bien qu'il soit évident que la diversité des lieux, la juxtaposition d'artistes de toutes nationalités et de générations différentes ne favorise pas le respect rigoureux d'un thème, le Commissaire islandais Gunnar B. Karvan s'est attaché à montrer des récits visuels. Il a donné pour titre à cette édition : Entre-temps, brusquement, et ensuite.

Biennale

Le Story-Telling a envahit notre environnement, particulièrement nos écrans et cela touche tous les domaines : politique, science, etc. Ici, ce sont les artistes sélectionnés qui travaillent dans le champ narratif et nous racontent, chacun à sa manière, une histoire...

Le programme de cette édition est très dense et il est bien difficile d'en rendre compte d'une manière exhaustive. Plusieurs dates clefs sont d'ailleurs prévues et il faudrait pouvoir revenir pour ces événements dans l'événement :

Biennale

les 19 et 20 octobre pour les performances ; le 30 novembre et le 1er décembre pour la vidéo, dans l'auditorium du Musée d'art contemporain et au cinéma Comoedia.

La troisième partie de la manifestation, "Résonance", se tient dans toute la région Rhône-Alpes, avec plus de 150 événements réalisés en lien avec la biennale.

Biennale

Enfin Anne et Patrick Poirier exposent au couvent de La Tourette à Eveux, bâti par Le Corbusier pour les moines dominicains, William Forsythe présente un ballet à l'Opéra national de Lyon, Marie Morel présente des Histoires peintes à l'église Saint-Pancrace de Givors, etc. etc..


Biennale

Le cœur de cette biennale est l'exposition internationale à La Sucrière, au Musée d'art contemporain et à la Fondation Bullukian.

A la Sucrière, une quarantaine d'artistes déploient leurs œuvres sur les 7000 m², répartis sur trois niveaux.

Nous avons bien aimé les œuvres animées sur écran de Petra Courtright, fidèles aux codes des réseaux de communication et de l'Internet qu'elle détourne habilement pour créer un monde onirique. Elle initie les images qui ensuite se développent et se reproduisent à l'infini.

Biennale

L'installation très réussie de Fabrice Hyber suggère, en grand format un prototype de paradis inventif et poétique, avec ses petits hommes verts...

Yang Zhen Zhong présente une anamorphose de la fameuse place Tien Anmen, en écho à la renaissance italienne, en fait une critique de l'idéologie unificatrice et ordonnée du monde.

Biennale

Le magnifique jardin et les vitrines de Madein Company, collectif d'artistes de Shanghaï mêle l'ordonnancement de la nature et les croyance et les obsessions religieuses, sportives, etc. de notre monde contemporain.

Biennale

Erro, l'un des tenant de la figuration narrative, ne pouvait être absent de cette biennale d'autant plus qu'il est né en Islande, patrie du Commissaire.

Biennale

Au premier étage, Yoko Ono présente une série de photos My Mummy Was Beautiful (2004) et la vidéo d'une performance Cut Piece, réalisée en 1964

Biennale

Cette année, deux nouveaux lieux ont été ajoutés :

- La Chaufferie de l'Antiquaille qui présente deux œuvres de l'artiste chinois Zhang Ding : une vidéo Control Club et une énorme pièce sonore.

- L'église Saint-Just où l'artiste américain Tom Sach présente Barbie Slave Ship, une énorme maquette d'un navire esclavagiste rempli de poupées Barbies à la place des esclaves.

Biennale

Les qualités proprement artistiques de ces trois œuvres sont à notre avis quelque peu discutables, l'habilité des artistes n'est certes pas en cause tant chacun dans son domaine possède une maîtrise technique impressionnante, ce qui donne à leur message politico-artistique une grande efficacité.

En plus, des expositions sont prévues dans une soixantaine d'appartements et de maisons privées dont les habitants raconterons leur histoire avec l'œuvre qu'ils exposent. C'est le projet Maisonveduta.

Biennale

Notons aussi du 10 au 15 septembre se tenait la Docks Art Fair : 30 galeries proposent chacune une exposition personnelle d'un seul artiste (principe d'ailleurs pas toujours respecté, business oblige). L'organisation d'une foire en même temps que la biennale ne nous paraît pas forcément justifié. Bien sur, les galeries bénéficient de la visite des curateurs et des professionnels mais d'un coté, la Biennale présente ses artistes avec des moyens parfois gigantesques sans se préoccuper d'un résultat commercial et, de l'autre, les galeries doivent payer leur stand dont les dimensions sont en comparaison bien modestes...

Biennale

Christian Depardieu