CAPITALES (s) à Marseille

PDFImprimerEnvoyer

L'exposition Capitale(s) à la galerie Gourvennec Ogor brouille les pistes. Une marque de pluriel entre parenthèses pour indiquer une collaboration entre plusieurs capitales. La capitale européenne de la culture 2013 invite la capitale nationale. Ainsi, Paris s'invite à travers les œuvres de douze artistes qui prennent possession de Marseille : François Curlet, Richard Fauguet, Christian Boltanski, Julien Prévieux, Mircea Cantor, Claude Lévêque, Kolkoz, Philippe Decrauzat, Jean-Marc Bustamante, Juliao Sarmento, Jacques Villeglé, Philippe Ramette.

 

Il faut dire que Didier Gourvennec Ogor, avant de se mettre à son compte, a côtoyé les galeries de ces artistes – notamment Yvon Lambert, Georges-Philippe et Nathalie Vallois, ainsi que la galerie emblématique de Marseille, celle du regretté Roger Pailhas.

Exposition

C'est ainsi que se lançant dans l'expérience en solitaire, c'est avec confiance et amitié que toutes ces œuvres lui ont été envoyées par les galeries parisiennes.

Le relais est bien pris en main. L'exposition est dynamique et ne fait d'ombre à quiconque. Dans un espace blanc et haut sous plafond ; vidéo, sculptures, ready-made, néon, peintures, dessins, se mêlent. Un détail esthétique élégamment sélectionné par le maître des lieux tout en laissant des œuvres diversifiées se faire face. Les artistes s'expriment comme il leur chante.

Exposition

C'est alors qu'un petit blondinet, sourire aux lèvres, s'amuse à défier les générations faisant preuve d'égoïsme et affirmant qu'il a « décidé de ne pas sauver le monde ». L'enfance semble être une notion récurrente ; se déplaçant, zigzagant entre une vidéo de Mircea Cantor, une décomposition – et reconstruction peut-être plus enfantine encore – d’œuvres de Picasso par Richard Fauguet ou encore un pupitre pour le moins bousculé. Ironie donc, sur sujets pas toujours évident mais censés et concrets.

Et puis, de l'art optique (Philippe Decrauzat), une sculpture qui se veut kitch (Richard Fauguet), des « lettres de non motivation » (Julien Prévieux) etc.

Exposition

Et comme un clin d’œil à la distance qui sépare Paris de Marseille, l’œuvre de François Curlet évoque le trajet et ses indispensables : gps et essence.

Cette exposition révèle toutefois l'inféodation de la province à Paris. La France reste encore et toujours le pays d'une seule ville : Paris. Cette habile réunion d'artistes en vogue souligne cet état de fait bien difficile à dépasser. Toutes ces œuvres sont issues des galeries parisiennes qui gardent et affirment ainsi leur prééminence.

Rappelons qu'il s'agit d'une galerie privée et que les œuvres exposées sont à vendre.


Manon Formaggio


CAPITALE(S)

du 11 janvier – 16 mars 2013

Galerie Gourvennec Ogor

7 rue Duverger 13002 Marseille

33 (0)6 68 11 48 06

33 (0)9 81 45 23 80

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Galeries concernées : Air de Paris, Art + Concept, Marian Goodman, Jousse Entreprise, Yvon Lambert, Kamel Mennour, Perrotin, Praz Delavallade, Thaddaeus Ropac, Daniel Templon, Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Xippas