L’ARCHITECTURE SE CONJUGUE AU FUTUR !

PDFImprimerEnvoyer

L’Hôtel des Arts de Toulon, nous propose cette fois une découverte de l’architecture et ce d’une manière très ludique à travers sept thématiques, lesquelles permettront au grand public de mieux comprendre les démarches des architectes modernes dans leurs créations. C’est jusqu’au 18 novembre 2012 que vous pourrez faire ce voyage dans l’univers de l’architecte.

 

La première des thématiques établie le lien entre hier et demain, entre le passé la tradition et l’évolution artistique. Si certains canons sont incontournables comme la Culture locale, on voit très bien leur intégration dans les créations modernes et ainsi, on ne rompt pas le fil du temps et de l’héritage du passé.

La deuxième thématique s’attache à expliquer ce qui pourrait paraître au premier degré contradictoire. L’architecte répond à un défi, celui de concilier la plasticité et l’utilité, céder à l’esthétisme sans oublier la fonctionnalité du bâtiment. Il doit alors jouer sur les volumes et les proportions afin de répondre à l’harmonie.

La troisième thématique nous démontre l’intégration dans le paysage d’une réalisation et trois exemples sont donnés avec le village des Fourches, une station d’épuration et une villa. Les réalisations sont comme camouflées, entièrement intégrées dans le paysage pourtant accidenté des lieux.

La quatrième thématique nous plonge dans l’histoire, dans le patrimoine et d’une chapelle rénovée à la Garde Freinet on se retrouve à l’abbaye du Thoronet. L’artiste n’est plus universel, il se spécialise et la peinture, la sculpture et l’architecture deviennent spécifiques. Une visite d’atelier, celui de Bernar Venet au Muy conclu la visite de cette salle.

La cinquième thématique, nous fait découvrir le gigantisme, les réalisations de grande ampleur et les moyens de les rendre sublimes, belles et harmonieuses. L’architecte ici doit répondre, comme dans la deuxième thématique, à l’exigence de l’utilité sans négliger l’aspect et de rendre sublime le gigantesque.

La sixième thématique évoque la révolution architecturale avec le rêve Du Corbusier et de sa cité radieuse. Si l’exposition ne nous montre pas la maison du ‘fada’, son âme est bien présente. Ici l’architecte a du répondre à l’urgence de la reconstruction après la guerre avec pour exemple le village des Sablettes et à l’utilité avec des réalisations scolaires, donnant à ces établissements une humanité, ce qui est un lien avec la dernière salle que nous allons évoquer.

La septième thématique traite des ouvrages fonctionnels en tentant d’humaniser un hôpital ou un palais de justice. Comment y arriver ? C’est là que l’architecte, fort de son expérience, réussit la synthèse idéale en conjuguant l’utile, le pratique, l’espace, la nature et l’esthétisme. Si une ligne de béton coupe l’horizon, il a échoué, mais si elle s’intègre et se fond dans le paysage, semblant avoir toujours été là, alors il a réussi et l’exemple que nous avons choisi est cette station d’épuration : Amphitria station à la Seyne sur mer.

Cette exposition est à la fois une très bonne introduction à la compréhension de l’architecture et l’occasion de découvrir des réalisations qui ont enrichi notre patrimoine architectural.


Hôtel des Arts

236 Bd Général Leclerc

Toulon

Visites : du mardi au dimanche 10 heures 18 heures.


T Jan.