La Foire de Bologne Art First 2008

PDFImprimerEnvoyer

Du 24 au 29 janvier s'est tenue, à Bologne, la troisième édition d'Art First, issue de la collaboration entre la Municipalité de Bologne et la Foire de l'Art. Est ainsi souligné le lien formé entre la plus importante foire italienne d'art contemporain et la ville qui la reçoit tous les ans. Art First est sans doute le miroir d'un système en expansion rapide où l'interêt du marché implique un public de plus en plus vaste et qui offre de belles perspectives pour l'avenir.

Les mouvements italiens les plus importants d'après-guerre y étaient représentés : l'Arte Povera, avec les artistes Pino Pascali, Luciano Fabro, Mario Merz, Alighiero Boetti, Giiuseppe Penone et Michelangelo Pistoletto, la transavanguardia, ainsi que d'autres tels le Pop Art italien de Mario Schifano, Tano Festa, Franco Angeli et la Nouvelle Ecole Romaine avec Nunzio, Pizzi-Cannella, Domenico Bianchi, Gianni Dessì. Parmi les mouvements historiques que l'on redécouvre en Italie, signalons la Poesia Visiva et la Pittura Analitica. Les grands Designers Italiens ont manifestement conquis leur place dans l'Histoire de l'Art, eu égard à leur influence en Europe. Rappelons les oeuvres d'Ettore Sottsas, les groupes Superstudio, les Archizoom, les Ufo et les travaux de Alessandro Mendini, Gaetano Pesce, etc.. Rapppelons aussi les précurseurs que furent Carlo Mollino et Bruno Munari.

Dans ce contexte historique, signalons le travail de Giuseppe Chiari, disparu il y a quelques mois, qui a introduit en Italie le groupe Fluxus. A la fois compositeur et opérateur visuel, il a apporté le concept d'indétermination et l'idée du Daily Life dans le système de l'art italien. Mais, le panorama d'Art First ne se limitait pas à l'Italie ; Il permettait une comparaison avec les grand phénomènes internationaux comprenant, entre autre, l'oeuvre d'Andy Warhol, Sol LeWitt, Cy Twombly, Anselm Kiefer, Joseph Kosuth, Tom Wesselman, Christian Boltanski, Chen Zen, Richard Long, Damien Hirst, Peter Schuyff, Philip Taaffe, James Brown, Tony Oursler, etc., sans oublier les travaux de Keith Haring, Jean-Michel Basquiat et Peter Halley.

Un autre mérite de cette foire est de montrer les oeuvres des artistes italiens des années 50, désormais reconnus internationalement, tels qu'Alberto Burri, Lucio Fontana, Piero Manzoni, Emilio Vedova, Capogrossi, auquels on peut ajouter Castellani, Dadamaino, Tancredi, Rotella, Turcato, Perilli, Accardi, Nigro, etc. Nous avons aussi noté un grand interêt pour l'Informel européen, surtout français, avec Jean Fautrier, Hans Hartung, George Mathieu et l'espagnol Antoni Tapies. Le Futurisme représentait une autre présence importante, avec les oeuvres de Balla, Boccioni, Prampolini, Severini, etc.. Un mouvement qui sera exposé à Venise en 2009, à l'occasion du centenaire de cet événement artistique. La présence de plusieurs galeries françaises temoigne des goûts du public bolognais : Lelong, DiMeo, Sapone, Patrice Trigano, Pièce Unique, Thaddaeus Ropac, Les Filles du Calvaire, Jean Brolly et surtout Jérôme de Noirmont, devenu commissaire pour la France de la Foire. Parmi les jeunes galeries Magda Danysz présentait une exposition remarquable.

par Enrico Pedrini