LES 7 COULEURS DE L’ESPOIR !

PDFImprimerEnvoyer

La galerie de L’Eden Loft impasse Rabelais à Cannes présente les dernières réalisations de Rodolphe Cosimi, artiste, jongleur de la couleur de l’espace et du temps.

 

 

Le peintre sculpteur que l’on avait rencontré en 2008 avec ses Coulures où les couleurs étaient éthérées, ballerines et ondoyantes ; évolue vers une deuxième période, celle du portrait de personnages célèbres en des traits, sortes de coulures monochromes. On est à Cannes et l’artiste à réservé en une rétrospection du dernier festival du film, une partie de son exposition au cinéma et à ses icônes. On y découvre Marilyn Monroe et d’autres comédiennes et comédiens qui ont marqué l’histoire du cinéma. Puis, le thème majeur s’expose devant nous avec ces sept portraits de personnages historiques. Rodolphe Cosimi explique son choix, celui de sept personnes, sept géants qui au long du XX° siècle ont marqué par leur aura, leur action ou leur combat cette période, probablement la plus exaltante et dramatique de l’histoire de l’humanité. « C’est un besoin d’espoir, besoin de prendre conscience du lien qui nous unit sur cette planète, chacun y apporte sa réponse. »

 

En fait tout est dit dans cette phrase et ces sept héros, pourtant très différents, se retrouvent unis par un fil conducteur : « L’Amour ». Gandhi ne se présente plus, sa résistance par la non violence au colonialisme, Lady Dy la princesse délaissée, compatissante avec les enfants victimes du sida, Michael Jackson enfant prodigue de la musique, Bill Gates une sorte de Gutenberg de l’informatique, Mère Teresa et son inlassable action contre la misère dans les bidonvilles de Calcutta, Joséphine Baker, elle aussi charitable, ayant adopté des enfants et Nelson Mandela qui ne douta jamais et répondit à la haine et au racisme par l’amour. On le constate, les choix sont calculés et chacun d’entre eux, à un moment ou un autre de son existence, a répondu à ce besoin d’espoir et de charité. On serait tenté d’évoquer la bible, les propos du Christ sur le fait de tendre la joue gauche. Ils sont sept, il y a sept couleurs dans l’arc en ciel. Rodolphe Cosimi nous invite à les découvrir, les deviner, il joue un peu avec nous. Qui sont-ils ? Si c’est évident pour certains, l’angle du portrait créé une hésitation et la monochromie n’est pas là pour vous aider à identifier cette personnalité.

 

Rodolphe ici ne se sert que d’une teinte, d’une couleur. Cela crée une ambiguïté et avec finesse, l’artiste se déplace sur la ligne étroite séparant le figuratif de l’abstrait. Rodolphe tend le fil et le visiteur devient un peu funambule, à lui de ne pas tomber. Il le fait en sorte participer en tant qu’acteur à l’exposition. Sept couleurs, un nombre parfait, il y a une part de spiritualité dans ces sept portraits, ces sept couleurs et ces sept espoirs auxquels le plasticien nous invite à la rencontre de ces sept personnalités ayant marqué le XX° siècle en délivrant chacun, à leur façon, ce message d’amour proclamé il y a deux mille ans.


T Jan


Galerie EDEN LOFT

6 impasse Rabelais

Cannes