Brèves d’Histoire

PDFImprimerEnvoyer

Le cheval à travers l’histoire de l’humanité (1) est la troisième édition, après celles de 2005 et 2009, d’un ouvrage composé d’articles de Claude Sosthène Gasset d’Orcet parus entre 1888 et 1895. Un livre d’histoire qui prend aujourd’hui place dans l’histoire de l’image du cheval au cours des temps.

 

Une image livrée à la fin du dix-neuvième siècle par un cavalier journaliste plus qu’homme d’étude, mais qui a le mérite de montrer l’importance du cheval dans la société jusqu’à ce que la mécanique le supplante. Le préfacier, Michel Aulonne, nous dit « quil préfigure déjà les travaux actuels, tels ceux du professeur Daniel Roche, auteur d’une Histoire de la Culture équestre en trois volumes, pour qui celle-ci peut se lire autant comme l’un des facteurs de la continuité des visions aristocratiques que s’envisager comme l’un des théâtres de la transformation des représentations du pouvoir. » La recherche historique a, depuis cet écrit, bien modifié la vision que nous pouvons avoir de notre passé. Ce livre est donc à double lecture, il nous parle aussi de la manière de penser des hommes à son époque.

livre

C’était aussi le temps où Arthur Rimbaud pouvait écrire : « J'ai de mes ancêtres gaulois l'œil bleu blanc, la cervelle étroite, et la maladresse dans la lutte. Je trouve mon habillement aussi barbare que le leur. Mais je ne beurre pas ma chevelure. Les Gaulois étaient les écorcheurs de bêtes, les brûleurs d'herbes les plus ineptes de leur temps. D'eux, j'ai : l'idolâtrie et l'amour du sacrilège »

Mais, grâce aux recherches aidées de techniques efficaces comme photos aériennes et télédétection, l’image que nous avons c’est bien modifiée. Ce dont témoigne Les Gaulois, (2) ouvrage en principe à l’usage des enfants. Courts textes, traitements par thèmes, illustrations de dessins pertinents, ce livre recompose la civilisation de nos ancêtres symboliques qu’on nous présentait encore, milieu du siècle dernier dans les classes primaires de nos écoles, comme de sympathiques rustres. Nous savons aujourd’hui qu’ils vivaient dispersés en fermes isolées, villages ou citées indépendantes, sans véritable organisation d’ensemble, mais que bons éleveurs et paysans efficaces ils possédaient d’excellents artisans du bois et des métaux, et des arts sophistiqués. Agréablement construit et illustré, ce livre est une rapide mais bonne incitation à plus de curiosité.


Marcel Alocco


1. Le cheval à travers l’histoire de l’humanité

Grasset d’Orcet , Editions Edite Paris 2012

2. Les Gaulois

Conception Jack Beaumont, texte Stéphanie Redoulès, dessins Giampietro Costa

Collection La grande imagerie, Fleurus éditions 2012