A vence, l'esprit chave

PDFImprimerEnvoyer

En visite au musée de Villeneuve / Fondation Emile Hugues pour l’intéressante et riche exposition : « Regards sur les collections. De dada à demain, l’esprit Chave » qui réunit plus de soixante artistes affiliés aux mouvements dada, surréalisme, art brut, singuliers et héros inconnus, c'est-à-dire toute une époque, un esprit, celui d’Alphonse Chave et fils, il va de soit d’enjamber la Place et d’aller visiter la galerie qui porte ce nom.



Et c’est une chance de pouvoir y découvrir quelques aspects du travail d’Öyvind Fahlström. Cet artiste, mort à cinquante deux ans, a participé au renouvellement des enjeux artistiques des années soixante. Il puise comme ses contemporains anglais, américains et français dans l’abondante imagerie populaire et publicitaire, ainsi que dans le nouvel environnement produit par les supermarchés. On voit chez Falhlström l’influence du surréalisme (écriture automatique) et de Dada (utilisation d’objets du quotidien). Certaines de ses aquarelles (non datées) sont aussi empreintes d’expressionnisme abstrait. Dans certaines œuvres, il utilise abondamment la graphie pour exécuter ses signes et figures dans un enchevêtrement (il procède souvent par collages) qui oscille entre l’apparence d’un texte et un remuement magmatique. C’est que souvent son travail s’appréhende en deux temps : on reçoit d’abord, spectaculairement ces masses réparties dans les formats, puis on s’appesantit comme un lecteur de bande dessinée à suivre une histoire rocambolesque ou à déchiffrer un message codé. Il y a toujours chez cet artiste une dimension intime même dans les œuvres les plus mimétiques comme les jeux de société (monopoly) où l’on décèle une critique sociale. Un autre aspect du travail me semble particulièrement intéressant, c’est cette volonté de remettre en cause l’enfermement du tableau. Son débordement a lieu dans les trois dimensions jusqu'à se disperser (œuvres non présentées dans cette exposition) sur les murs et le sol. Ce qu’aujourd’hui on appellerait « installation ».

Il serait profitable pour tous qu’un Musée de la région, le MAMAC par exemple, consacre une rétrospective à cet artiste.


par Martin Miguel