Jannis Kounellis : rendez-vous Chez Persano à Turin

PDFImprimerEnvoyer

Janis Kounellis revient sur scène avec une splendide installation à la galerie Giorgio Persano à Turin. Représentant parmi les plus illustres de l'Arte Povera italienne, Kounnellis fait de la “peinture” avec d’autre moyen, avec des matériaux et objets pauvres de la production industrielle et de la quotidienneté, chargés de vécu.

 

 

En entrant dans la galerie, un ancien bâtiment industriel, nous nous trouvons devant une impressionnante série de quatorze énormes cavaliers, fait de poutres en acier, sur lesquelles sont posées, comme des tableaux, des plaques rectangulaires. Chaque tableau est composé de vieux manteaux de couleurs obscures, suspendus par d’inquiétants crochets de boucher.


Le manteau revient constamment dans les travaux de Kounnellis depuis son œuvre tragedia civile de 1975, une de ses rares œuvres auxquelles il a donné un titre.


A coté, se trouve une autre œuvre, unique et toujours de dimensions considérables, réalisée avec la même combinaison de matériaux. Mais cette fois, les manteaux enveloppent des rails de fer rouillés brusquement interrompus avant d'atteindre une destination.


Le vêtement devient un signe figuratif qui engendre une énergie esthétique chargée de potentialité magnifique et de valeurs culturelles profondes.


Sa réflexion sur la condition de l'homme, dans sa dimension individuelle et collective, est au centre de la recherche de Kounellis,. Dans son travail, entrent toujours en jeu les problèmes fondamentaux liés aux sujets cruciaux de l'identité des racines culturelles et mythiques et des expériences trop souvent traumatisantes et aliénantes des événements historiques et politiques, passés et présents.


Valentina Sciarra


Jannis Kounellis, Galleria Giorgio Persano, Turin (IT)

jusqu'au 16 juin 2012

http://www.giorgiopersano.org/en

Photo : Courtesy Galleria Giorgio Persano, Torino.
Photographe Paolo Pellion